Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sans importance...

Pour que soufflent les vents... encore un peu...

Publié le 5 Janvier 2015 par Sans importance

Ce blog aurait tout aussi bien pu se nommer "Journal d'une femme".... Cette pensée m'est venue dans l'après-midi et n'est ressortie de mon esprit depuis....

Puisque ce lieu est mien, qu'il n'est que refuge de mes états d'âme, et que peu m'importe lecture de ces alphabets puisque je ne les partage pas pour qu'ils soient lus par "mes autres", mais juste pour qu'ils puissent ainsi trouver liberté et voler, s'envoler dans d'autres "ailleurs" que je ne saurais voir ni définir, afin que pudeur s'assassine...

Est-ce ainsi qu'il faille faire pour retrouver oxygène? Est-ce ainsi qu'il faille écrire? Je ne sais.... mais est-il réellement "manière de procéder"?..

Je ne pense pas.... Je crois que tout un chacun a ses propres dessins pour ainsi réfléchir, "se" réfléchir, sorte de petite analyse à deux balles, mais..... analyse tout de même, tout au moins, réapprendre à expirer.... et souffler.... de temps en temps....

N'ai aucune prétention quant à mes mots employés, mes alphabets inventés ou encore les métaphores parfois utilisées, ils se couchent tels que je les pense, et je les pense tels qu'ils se couchent....
Peut-être vous posez vous question, si "oralement" je suis "ainsi" aussi.... Réponse est mitigée, mais oui, presque toujours...
En fait, je ne parle que si je suis en phase avec la personne, sinon, je fais silence, à quoi sert-il de dialoguer sinon?...

Il est en moi, tant de phrases tues, qu'il me serait aisé de noircir ainsi écran des heures durant... mais pour ce faire, il est mieux que je ne sois pas trop "en mélange", trop perturbée/tourmentée ni trop sombre, puisque puisant nourriture en mon sang, il est possible alors que rivières débordent et l'esprit faisant office de barrage pour ainsi contrôler inondations dans lesquelles il me serait possible de suffoquer et de m'y noyer...

Sans doute est-ce raison pour laquelle jamais je ne désire relire mes mots, et que lorsque jours de pluie naissent, il m'arrive de détruire d'un coup d'un seul précédents textes, ou comme en ce lieu, précédent blog sous un autre nom....

Stupide?.... Peut-être... je ne sais.... mais "je suis ainsi"....
L'on ne peut changer vraiment qui l'on est et ce que l'on est..... L'on peut s'améliorer ou pas, au fil du temps, mais... nous restons ce que nous sommes au fin fond de nos entrailles, de notre coeur, et de notre âme....

Notre passé, notre vécu, notre présent.... tout est lié.... un peu comme une petite gourmette, les maillons s'épousent, et ainsi construisent continuité de votre personne....

Il nous faut faire "avec".... poursuivre chemin... au nom du respect de la vie.... même si.... même si chemin est parfois labyrinthe sans fin, parsemé de petits cailloux vous faisant trébucher, vous écorchant genoux, vous faisant tomber à terre parfois aussi... parce qu'ainsi est la vie...

Il m'a été dit un jour, que mes écrits étaient parfois tristes.... Je dirai qu'ils sont empruntés parfois au peu de lucidité tapissant ce qui me sert de cerveau.... et que cette dite lucidité n'étant autre que mes vérités, mes constats, mes propres respirations, mes ressentis, donc oui.... ils sont parfois tristes....
Mais comment pourrait-il en être autrement?...




Commenter cet article