Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sans importance...

Pour que soufflent les vents... encore un peu...

" Respirer...."

Publié le 19 Décembre 2016 par Sans importance

Il n'est aucun reflet autre à dessiner que celui qui est nôtre à désirer, puissions-nous en prendre conscience un jour....

Nous sommes "ce que nous sommes", et "qui" nous sommes, inutile de poser maquillage... rien ne sert.... mais il nous appartient en chacun de nos mots, de nos gestes, de nos pas, de nos actions, de tenter de nous améliorer afin de conserver ce qu'il nous reste "d'humain" en notre sang si tant est que nous en soyons aptes....

Ni pire ni meilleure.... ni blanche ni noire.... ni toute en sourires ni toute en larmes.... ni toute lumière ni toute ombre.... mais "tout juste vivante"....

"Vivante".... comme vous autres..... avec mes fautes, mes maladresses, mes toutes petites victoires, mes instants de doutes et mes chemins qui parfois s'embrouillent lorsque les vents s'emmêlent et que ma vue se brouille et froisse mon ciel ne laissant ainsi perles scintillantes et tremblantes danser tout autour....

Apprendre à.... "faire avec".... du mieux que l'on puisse le faire.... marcher.... glisser.... tomber... s'agenouiller.... trébucher.... se relever..... tituber.... chavirer un peu.... et.... recommencer.... encore et encore..... demain.... après-demain.... encore un jour..... encore un peu.... à chaque instant... à chaque jour.... avec nos larmes, nos sourires, nos coups de sang, nos gifles, nos échardes, nos écorchures, nos épines.... 

Tout ce salaire reçu en nos coeurs, en nos âmes, en nos veines n'est autre que ce que l'on nomme "la vie".... et même si quelquefois l'inacceptable nous poignarde, que des personnes aimées s'éloignent ou se détournent de vous, ou bien pire.... que des chaises restent vides autour.... rien ne meurt jamais..... tout au moins.... en ce qui me concerne.... et lorsque mes alphabets puisent leurs arpèges en mes ressentis, ou que mes mains marient fragrances fragiles des pétales de mes passions... alors respiration se fait sereine enfin... même si....

 

Commenter cet article