Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Sans importance...

Pour que soufflent les vents... encore un peu...

Publié le 31 Mai 2016 par Sans importance

L'on a beau faire... L'on a beau dire....
Parfois.... rien ne peut changer, il nous faut juste "faire avec".... tant bien que mal, mais... aussi bien que l'on puisse le faire, parce qu'ainsi est la vie...

Elle roule tout au long, selon sa guise, ses désirs, sa puissance, sa force... ses "aiguilles" qui seconde après seconde poursuivent leur chemin...

Se plaindre, gémir ou la maudire... rien ne sert.... non, rien ne sert....

L'écouter... l'entendre.... "l'apprendre"... j'ai appris à le faire.... et j'apprends encore... même si je sais que "toute ma vie" ne saura me suffire.... puisque de toute évidence, ses aléas, ses surprises, ses déboires, et tout ce qu'elle contient nous est inconnu et invisible...

Sans doute est-ce pour cette dernière raison que.... même à terre, il nous est possible encore de lever notre regard en direction des perles scintillantes, pour tenter/essayer non pas de les atteindre lorsque distance nous paraît si éloignée, mais... d'espérer encore qu'elles puissent danser un peu....

Instants de grâce en nos paradoxales pensées, pour que solfège s'invente en d'autres notes mieux accordées.... "pianissimo".... allégeant le tempo trop bruyant, trop fort de l'écume trop violente se fracassant sur falaise, malmenant nos pieds/nos pas/notre vie alors en cet équilibre si fragile...

Il nous est "tant" de faits, de choses à devoir accepter.... mais sans doute est-ce salaire à percevoir pour caresser/frôler quelques instants de douces fragrances.... et que.... si nous "restions vrais toujours".... avec pour seul essentiel l'Amour à offrir, à partager, à respecter, à honorer, à ne pas taire, alors.... peut-être que nos aurores seraient plus douces, plus belles, plus "tant".... parce qu'il me semble que c'est l'unique fait qui soit "Maître" de notre vie... à la vie... à la mort... et même au-delà...






commentaires

Publié le 25 Mai 2016 par Sans importance

S'exprimer encore... vider ce "tout", violer ce "tant" qui vous opprime et vous brise parfois....

Quitter pudeur, la déposer à terre, la piétiner afin qu'âme se libère quelques instants sans crainte du ridicule, ni des regards qui éventuellement pourront lire en ses plus profonds ressentis sans pour autant en saisir les silences d'entre les lignes qui pourtant sont échos puissants de son chaos...

S'il m'était possible de "laisser ma place"... "laisser ma vie".... aussi aisément qu'il est aisé de le penser quelquefois, je pourrais alors laisser rouler perles de pluie de bonheur que d'ainsi quitter mélancolie qui trop souvent est mon invitée lorsque je m'abandonne épuisée et lasse de regarder ainsi le monde et ses alentours...

Certaines personnes, pensent, que.... "la vie n'est pas simple".... mais il me semble que ce n'est pas tout à fait exact.... "la vie" n'a rien à voir là dedans, mais "nous"...

Nous ne sommes pas responsables de ce "qu'est la vie", mais à contrario de ce que nous en faisons... et sans doute que nous n'en prenons conscience que lorsqu'il est trop tard, ou "presque" trop tard...

J'avais des rêves, des espérances, des petits cailloux que je semais pour toujours essayer de retrouver mon chemin parmi les errances que j'ai croisé tout au creux du souffle des vents à contresens, mais Eole les a si lointainement éloigné de mes espaces, que je ne sais si je saurais retrouver leurs fragrances pour rejoindre leurs pétales...

commentaires

" Même si.... "

Publié le 25 Mai 2016 par Sans importance

" Même si.... "

Voyez-vous.... lorsque je songe à "la vie" en cet instant présent, il me vient à l'esprit qu'elle est une sorte de petit livre s'écrivant à sa guise, et que nous en sommes.... "ses obligés"....

Nous la recevons telle une dictée à dessiner, mais... nous ne pouvons réellement corriger ses fautes d'orthographes, ses contournements de grammaire, ses doublements ou dédoublements de consonnes, ses accents, sa ponctuation....
Nous devons.... "juste" faire "au mieux".... et l'apprendre, l'entendre, l'écouter, la voir, la regarder.... et.... l'accompagner tout au long.... même si...

commentaires

....

Publié le 24 Mai 2016 par Sans importance

....

Se détourner, tourner les talons et danser malgré tout, malgré tant.... malgré partitions ainsi écrites et délivrées que si nombreuses personnes écoutent sans en entendre notes désaccordées, mais s'insurgent malgré tout, sans même sourciller du solfège inconnu....

Mais.... il est vrai qu'il n'est pas plus sourd que celui qui ne désire entendre, n'est-ce pas?

Moi?... Je n'entends plus grand chose désormais des grands discours, des belles phrases, des belles promesses, mais.... mes esgourdes me font mal, lorsque tonalités des syndicats résonnent avant tout pour celles et ceux qui au final, pourront encore s'en mettre plein les fouilles.... et pourront encore et encore nous conter la belle au bois dormant afin de nous endormir un peu plus.... et bien évidemment.... nous "baiser" un peu plus encore....

Mais.... il est vrai que la misère fait vendre.... et surtout... oui, surtout.... elle "rapporte"....
Que ferait ce si joli petit monde si nous n'étions présents... "nous".... nous et "nos poches vides".... nous et "le peu d'humanité qu'il nous reste".....
Comment ferait-il pour se payer leurs petits fours?....

Alors... dansons.... encore.... pendant que nous en avons encore la liberté....
Dansons.... mais essayons de le faire un peu mieux.... en restant fier de pas (pour certains/es) avoir vendu notre âme.... même si au bout du compte, cela ne change pas grand chose tout autour....

commentaires

" Nos si gros souliers..."

Publié le 19 Mai 2016 par Sans importance

" Nos si gros souliers..."

Certains (es) d'entre-nous prennent parfois distance d'avec leurs alentours, non pas par fierté/orgueil ou indifférence, mais essentiellement afin de pouvoir essayer de vendanger sérénité tout au creux des chemins parfois s'éteignant alors sous l'effet d'un plafond trop brumeux, trop lourd et sans lune...

Il me semble, que si nous voulions nous défaire de nos " si gros souliers ", pour ne laisser apparaître que gracieuses et délicates pointes, nous pourrions alors offrir à nos autres tant de fragrances, tant de pétales, tant de ces "si petites choses parfois insignifiantes" mais pourtant essentielles pour rester en équilibre sur notre petit fil si fragile...

" Offrir ".... ce n'est autre qu'Aimer... Aimer autre que soi-même avant toute chose n'est autre que respecter et se respecter...
Aimer.... c'est aussi pouvoir pardonner, même si l'est quelquefois des faits, des choses inacceptables, car ce n'est autre que de pouvoir se donner le choix de non pas oublier les épines nous ayant écorché, mais de prendre conscience qu'en tout état de cause, ce qui a été fait... est partie intégrante de notre passé, et non pas des instants présents que nous respirons, et à ceux à naître....

Pour que puisse ainsi prendre naissance nouvelles saisons en nos vies, il nous faut me semble t-il, observer ce que l'on nomme "la vie" et tout son contenant... le bon... comme le moins bon.... car ainsi est-elle bâtie....
Si l'on se refuse ces regards tout autour, si l'on se refuse d'apprendre pour tenter de grandir un peu plus, l'on se refuse alors de vivre.... tout simplement...

Je ne sais si l'on a légitimité ou pas d'aimer ou non "la vie", parce que lorsque l'on a cette simple pensée en notre esprit, l'on ne regarde, l'on ne voit, l'on n'écoute que "sa" propre vie, et non.... pour moi, ce n'est pas ceci "la vie"...

" La vie ".... il faut la respecter, la soutenir, la porter à bout de bras tout au long.... même si elle se fait pluvieuse, orageuse, diluvienne, même si nos voiliers tanguent dangereusement parfois en son océan, et pour ce faire.... il nous faut accepter et apprendre à recueillir bouquet de roses et leurs épines à pleines mains et en plein coeur.... afin de toujours en respirer leurs fragrances.

Alors... même si parfois je m'égare en mes paradoxales pensées et en mes états d'âme qui souvent dérivent et tentent de faire sombrer le voilier qui m'a été imparti, plumes de mes ailes imaginaires m'envolent auprès de ce "tant" qu'il y a ou qu'il "aurait" peut-être encore à découvrir, à regarder, ou à écouter tout autour....



commentaires