Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Sans importance...

Pour que soufflent les vents... encore un peu...

"Costumes bien trop grands..."

Publié le 30 Octobre 2015 par Sans importance

"Costumes bien trop grands..."

Parfois.... nos costumes sont bien trop grands pour nous, et vêtements que nous portons ne nous conviennent...
Déguisements ainsi vêtus engourdissent nos lignes, nos chemins, agressent nos esprits désordonnés, salissent nos mains, nos coeurs et pire encore.... anéantissent et assassinent nos âmes...

J'ai appris.... à "porter/supporter" déguisements afin de toujours maquiller mon regard de sourires au devant de mes autres, afin qu'artifices recouvrent en totalité mes ressentis et que jamais ils ne puissent ainsi leur faire de mal, mais il me serait si doux parfois.... que haillons trop grands se déchirent et finissent en lambeaux...

Lâcher prise enfin.... Autoriser que pluie délave mes iris sans pudeur et sans crainte, et que se déversent flots de mon coeur, de mon âme ailleurs que solitaire tout au fond de mes obscurités qui naissent parfois, comme en tout à chacun...

Lorsque je prends connaissance du "départ volontaire" d'un être, il me semble souvent être en mesure de "pouvoir comprendre" ultime geste, ces fractions de seconde où décision/acte s'épousent telle ultime délivrance.

Peu importe où vents emportent poussières.... à partir de l'instant où enfin, "libres", elles s'envolent.... puisque alors toutes souffrances/douleurs sont enfin anéanties...

Ce qui m'insupporte?... Toutes ces personnes "bien pensantes" qui se permettent de juger, condamner, à coup de mots si dérisoires, si futiles, si pathétiques, mais pire encore.... si "ignorants"...
Certaines débattent/défendent haut et fort leurs putains de "certitudes" et mettent toutes leurs forces pour dénoncer/protéger/bafouer et "mettre en avant" deux mots... "lâcheté et courage"...

Alors qu'il n'y aurait de "raison" de ne penser qu'à toute cette indifférence, toute cette souffrance interne, et toute cette solitude ressentie lors de ces toutes petites fractions de seconde, pour que jamais elles n'aient pu prendre naissance ainsi....

Nous sommes en équilibre sur un fil.... un tout petit fil.... si fragile.... si fin.... et il n'est me semble t-il aucune force, aucune puissance autre que notre attention, notre soin, notre regard, notre amitié, notre amour pour que reste "visible" ce putain de fil..... parce que nous avons toutes et tous des costumes bien trop grands parfois....






commentaires

....

Publié le 28 Octobre 2015 par Sans importance

commentaires

"Mon Amour...."

Publié le 28 Octobre 2015 par Sans importance

"Mon Amour...."

L'Amour ne s'éteint pas lorsqu'il est réellement en notre coeur, notre esprit et notre âme...

Il est tel un petit feu caché vous incendiant de par l'intérieur, une sonate mélodieuse le berce et protège les braises pour qu'il ne se meurt... mais le secret est qu'il ne peut mourir car il est infini dans mon propre espace, dissimulé en mes propres océans, et les différences qui font de moi "qui je suis"...

Il est là, présent, à chaque seconde, présent, vous caressant, vous mordant parfois, vous maintenant en vie... souvent douloureusement, mais sans lui vous ne sauriez survivre... sans lui je ne saurais survivre...

Est-il folie?.... Non... il me semble qu'il n'est aucune autre manière véritable d'aimer au "vrai sens du mot"... il se doit d'être "inconditionnel"...

Mon Amour est ainsi...
Il est mon sourire mais aussi ma douleur... Il est dissimulé en chacun des vaisseaux de mon coeur, le faisant battre à chaque instant, le tapissant parfois de velours mais aussi d'épines ressenties, dans tous ces silences, dans toutes ces absences, dans tous mes alentours, en chacune de mes notes, de mes pas, de mes respirations, de mes pensées ou de mes mots....

Je ne sais s'il est bien sage, bien prudent, bien "correct", bien "humain", bien "normal" d'ainsi être en Amour.... mais ceci n'a aucune importance pour moi, j'ai déposé mon âme entre ses mains... même s'il n'en a pas eu conscience vraiment.... parce que l'on ne peut réellement "Aimer" autrement "qu'inconditionnellement"... qu'en offrant "tout" ce que l'on est et "qui l'on est"...

Il n'est autre que mon unique et ultime solfège, mon ultime partition.... même si....

commentaires

"Il est des jours...."

Publié le 27 Octobre 2015 par Sans importance

"Il est des jours...."

Il est des jours où l'on voudrait que tout ne soit que simplicité/sérénité tout autour, et pourtant.... il est toujours et toujours une petite chose venant vous contrarier ou vous peiner...

J'ai appris depuis fort longtemps maintenant, qu'il nous faut accepter ces poussières nous encombrant, mais... j'ai appris aussi, que nous ne pouvons réellement apprendre à "digérer" ces infestes repas servis tout au long...

Il est des choses, des faits, que je ne peux tolérer, ni accepter sans mots dire, non pas parce que ceci me porte préjudice ou atteinte directement, mais parce qu'il m'est impossible de constater que l'on puisse faire autant de mal à des êtres tels qu'ils soient....

Faire ainsi mal n'est digne de l'humain tel que je le conçois.... et dégoût prend naissance en moi, délavant mon regard sous averse de pluie...

En ces jours.... et plus particulièrement en ce jour.... nouvelle fois déception en mon esprit... et en mon coeur, l'on ne vole pas de la nourriture destinée à de pauvres animaux en détresse.....

commentaires

Publié le 13 Octobre 2015 par Sans importance

Il est des instants que l'on espère, que l'on désire, que l'on voudrait tout simplement devenir réalités tout au creux de ce livre dont nous parcourons ligne après ligne tant bien que mal...

Mais nos chapitres semblent parfois s'embrouiller et se perdre, un peu comme si l'encre refusait de s'ancrer sur ramages devenant alors invisible de nos regards...

Est-ce la vie qui s'amuse ainsi de nous, puisqu'il est inductible que c'est elle qui a toujours le dernier mot, qu'elle dirige/gouverne nos chemins toujours?....

Petits pantins articulés nous sommes....
Peut-être est-ce le fait que de trop penser parfois qui fait naître mélancolie...

https://youtu.be/kmHWBo46iow



commentaires

"Voyage...."

Publié le 12 Octobre 2015 par Sans importance

"Voyage...."

M'enfuir..... ailleurs... loin.... plus loin.... encore plus loin..... bien au-delà de tout ce vacarme, de ces vents insolents qui ne cessent d'affoler mes sens, mes pensées et de me diriger, de m'enfoncer un peu plus encore dans sorte d'incohérence devenant labyrinthe...

Ne plus essayer de comprendre ce qui ne peut être finalement compris... sans doute est-ce seul voilier possible pour poursuivre navigation en surface...

Attendre?.... Attendre que l'on me réveille ou que l'on m'endorme? Je ne sais....

Papoter? Se taire?
Si bavarder pour partager inepties, narrer ses intempéries, provoquer averses tout autour, ou encore déranger, donner naissance à ironies sournoises ou narcissiques... autant se taire...

Ainsi... je parle oui.... mais je "me parle".... Non pas par craintes d'un quelconque jugement, mais simplement pour approfondir certaines de mes pensées paradoxales, de mes folies douces ou amères, et de toutes ces incertitudes et questionnements qui dansent en mes désordres brouillons...

Ceci n'est pas une "introspection", mais juste une manière de respirer encore en toute liberté...

Et si je les couche ainsi au hasard de certains regards en prenant lecture, ce n'est pas dans le but d'une absolution recherchée, mais uniquement d'un tout simple partage de mots issus de ce qui roule au dedans de mon coeur, de mon âme, de mon sang... tout en laissant peurs du ridicule et pudeurs assassinant les alphabets parfois...

Pourtant.... il est essentiel d'accoucher de ce que l'on porte au "tout dedans".... Je nommerai ceci "voyage d'un être essayant de devenir/apprendre ou rester humain"...

.https://youtu.be/IPeo_X7hVe8

commentaires

"Apprendre...."

Publié le 3 Octobre 2015 par Sans importance

"Apprendre...."

Perdue et égarée en mes espaces.... peut-être oui.... mais..... volontairement.... obstinément... par crainte du monde actuel, de tous ces bruits, de tous ces gens qui dansent tout autour sans réellement porter/prêter attention en leurs alentours et qui, finalement gâchent le plus beau...

Est-ce maladie nouvelle du siècle ou était-ce déjà bien présent naguère?... Je ne sais...
Ces pensées me sont-elles "personnelles" ou bien sommes-nous plusieurs à ainsi penser?

Il ne me semble pas être ou devenir complètement "cinglée", peut-être est-ce parce que mon esprit est désordonné et parfois bien brouillon....

Mon univers n'est que toiles utopiques, je n'espère que seules naissent compositions florales aux fragrances douces et légères, pour que nos espaces se parfument de bien-être, de désirs de libres respirations, pour enfin retrouver désirs de marcher, courir, parler, sourire et rire.... de "vivre" tout simplement....

Il me semble que parfois... nous sommes toutes et tous "sous l"emprise" de quelque chose nous rongeant de l'intérieur, nous chapardant alors oxygène.

J'ignore si l'être "humain" est vraiment apte de vivre ainsi longuement, parce qu'il me semble que cette forme de poison qui s'infiltre ainsi en nos sangs, nous font prisonniers de tout, mais surtout de nous-mêmes.

Apprendre à balayer/gommer ou estomper ce qui ne nous convient, apprendre à écouter et essayer de comprendre les silences, apprendre à regarder et voir l'invisible, apprendre à "réapprendre".... apprendre à "tant"....



commentaires

Publié le 1 Octobre 2015 par Sans importance

Les mots ressemblent parfois à une partition de musique où l'on dessine quelques notes...

Ainsi s'épousent alors blanches croches et noires en une danse sans pour autant suivre quelconque Maître d'orchestre, mais tourbillonnent tout simplement sur leurs lignes les unes après les autres...

Un peu comme dans la vie....

Il me semble que jamais quiconque pourra être ou devenir Maître de son destin, Maître de sa vie, car ce ne sont que des petits rouages, des sortes de petits roulements qui s'enchaînent, mais se grippent parfois lorsqu'un petit grain de sable vient enrailler le mécanisme...

Et nous, pauvres petits pantins, nous devons nous en débrouiller, et... "accepter"...

Accepter l'inacceptable, accepter le bon comme le mauvais, accepter sourires et larmes tout au long, mais surtout, accepter qu'elle seule dirige finalement les divers chemins que nous empruntons.

Par contre... il nous appartient légitimité de rester ou devenir digne toujours..... sans se salir, se souiller, se trahir, se vendre, et quel qu'en soit le prix à payer.... je resterai ainsi parce qu'il ne saurait en être autrement....

Mes idées, mes pensées, mes manières "d'être" se moduleront peut-être, mais ne pourront jamais se métamorphoser en ce que je ne désire devenir...

Paraît-il qu'il ne faut "jamais" dire "jamais"... ceci n'est autre qu'une fausse affirmation, tout au moins en ce qui me concerne.

commentaires

.....

Publié le 22 Septembre 2015 par Sans importance

.....

Au creux de mes silences, qui désormais semblent s'installer de plus en plus, je voyage au travers le monde, et mes pas le traverse de part en part sans pour autant qu'il ne puisse être et devenir lui-même silencieux...

Il est tant de souffrances tout autour, qu'il m'est impossible d'être sourde et aveugle au devant de tous ces cris, de tous ces appels mais aussi de ces "non appels" tout autour....

Mon esprit, mon coeur et mon âme semblent être pris alors en un tourbillon incessant, retroussant l'égoïsme dont je voudrais me vêtir, pour que tout puisse m'indifférer enfin, et ne plus ressentir épines chargées de colère, d'amertume et de dégoût face à la connerie qui elle, ne fait que croître au fil du temps...

Est-ce un bien, est-ce un mal, je ne saurais le dire, sans doute un mélange des deux, puisque de toutes manières, il est impossible vraiment de définir ces deux mots, ou plutôt ces deux états de faits.

Mais oui.... le monde est stone... tout au moins, ce que l'on en fait, ce que les gens en font, y compris moi-même d'ailleurs...

L'on voudrait le meilleur toujours, l'on espère un eldorado fantasme, mais... est-il donc "un meilleur" à définir, à espérer, à désirer, à rêver lorsque l'on n'est incapable d'essayer de prendre en compte les mots "humanité, humilité, dignité, respect, honorabilité, maladresse, erreur, amour?...

Faut-il "avoir/obtenir/posséder/vouloir/diriger/ordonner" pour espérer recevoir quelque aumône de douceur/bien-être etc?.... Je ne crois pas....

Que nous faudrait-il alors?...
Des larmes, des vraies, des "bien grosses", des bien salées, des bien douloureuses, de celles qui vous inondent et vous font mal lorsqu'elles noient le fond de votre gorge, des qui brise tout son qui voudrait en sortir, des "qui la coince" et vous étrangle douloureusement vous rendant aphone et muet, des "sans eau" débordante parfois... pour comprendre ce qu'est de recevoir un sourire, afin d'en offrir à notre tour... et non pas ces faux-semblants, ces fausses compassions, ces faux mots, ces putains de "rip" de merde alors que rien à foutre au final de Pierre, Paul ou Jacques....

Ceci m'emmerde au plus haut niveau... oui, j'avoue... ceci m'insupporte, et pourtant je sais qu'il reste malgré tout de jolies personnes, des "gens" au vrai sens du terme, avec un coeur qui ressent, un esprit qui réfléchit, pense et mesure avec bon sens, bon sentiment, et qui malgré tout... conserve en leur âme "l'espérance" d'un éveil, d'un réveil.... sauf que... parfois... ces "gens là" fatiguent au devant de la connerie dite "humaine", car seul leur sang roulant en leur veine reste "humain"...

https://youtu.be/inbZx-IbKCI

commentaires

Inutiles mes mots...

Publié le 12 Septembre 2015 par Sans importance

commentaires
<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 > >>