Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Sans importance...

Pour que soufflent les vents... encore un peu...

???

Publié le 24 Janvier 2017 par Sans importance

Comment "guérir" le monde et ses gens?...

Est-ce possible alors?... Je ne sais...
Sans doute faudrait-il en tout premier "soigner" afin de tenter d'améliorer tous ces fracas.... car l'on ne peut changer les choses, les faits en restant tout de marbre ou en promettant irréalités futiles.

Nos rêves s'égarent et s'épuisent, nos chemins s'assombrissent puisque nous éteignons lueurs et écrasons étincelles naissantes et probablement est-ce entièrement notre faute, mais en sommes-nous conscients?...

Il n'est d'éveil, de réveil possible sans écoute et sans regard aucun autres que sur soi-même...

Il me semble, que... chaque être ici-bas respirant, et ce, quel qu'il soit, est responsable de ce qui pourrait advenir en chaque instant présent avant de penser à demain....

A chacun sa croix à porter, à chacun ses propres maladresses et erreurs, mais.... à chacun d'essayer d'apprendre à tendre un peu la main puisque fardeaux se font moins pesants et moins denses à plusieurs mains...

Prendre comme plaidoirie qu'il ne faut de nos jours que compter sur soi-même puisque c'est ainsi que tourne le monde est une erreur, il ne suffit pas de vouloir recevoir pour recevoir.... et recevoir n'offre pas bonheurs, mais à contrario..... regarder l'autre, l'écouter, adoucir ses instants vous offrira.... le sentiment d'être "un peu" utile...

"Utile"..... sans raison aucune.... gracieusement.... juste par "humanité".... si tant est que ce mot puisse encore perdurer.... et ceci n'est rien.... juste un regard parfois.... un mot.... un sourire.... oui, juste un rien du tout.....
 

commentaires

" Précaire locataire...."

Publié le 19 Janvier 2017 par Sans importance

..... Citation lue dans " Le monde " de Monsieur Georges Wolinski...

===> " Dire que tant de gens meurent sans mourir d'amour...."

Je ne sais trop qu'en penser réellement.... parce qu'il me semble que mourir sans avoir respirer/ressenti l'Amour, est tout aussi triste que de crever peu à peu de l'avoir su ou pu le conserver...

Il est possible de n'être point être chagriné de ce que l'on n'a pas connu, je dirai donc que ceci est sans doute ressenti tel des regrets, mais non de la tristesse...

Par contre.... à contrario.... être et demeurer vivant mais... sans ce "tant".... sans ce "tout".... sans "notre essentiel".... n'est autre que survivre pour raisons mineures, et trouver quelconque intérêt, n'est qu'illusions que l'on offrent à  notre entourage pour ne faire souffrir...

Sans doute est-ce l'un des secrets de l'Amour.... Aimer les autres.... Aimer l'Autre.... Aimer "Son Autre".... celui à qui l'on a remis son âme en ses mains.... L'Aimer bien plus que sa propre existence.... avant soi-même... même si....

Et si ceci n'est que folie que d'ainsi ressentir..... que d'ainsi avoir Aimer sans retour vraiment.... depuis j'en crève un peu plus à chaque instant qui s'épuise.... mon corps, mon coeur et mon âme ne m'appartiennent plus, je n'en suis que leur précaire locataire depuis lui...



 

" Dire que tant de gens meurent sans mourir d'amour...." Je ne sais trop qu'en penser réellement.... parce qu'il me semble que mourir sans avoir respirer/ressenti l'Amour, est tout..."> commentaires

" Apprendre....."

Publié le 18 Janvier 2017 par Sans importance

Ne rien ni personne mépriser....
Ne jamais juger mais tenter d'apprivoiser un peu compréhension de ce qui nous entoure, nous blesse et même nous brise parfois...
N'avoir de cesse de parcourir ces morceaux de petits chemins tout devant, sans oublier ceux déjà empruntés....
Au tout milieu de l'ombre et de la lumière parfois... à mi-route de la beauté fragile naissante d'après l'horreur.... poursuivre toujours.... tenter d'éveiller et de rester de même.... pour atténuer sans pour autant éteindre le pire... malheureusement....
Apprendre.... toujours et encore... apprendre.... ce "tout".... ce "tant" qu'il y a à apprendre.... sur nous.... sur les autres.... et sur ce que l'on nomme "la vie"....

 

commentaires

" Instants que nous égarons...."

Publié le 27 Décembre 2016 par Sans importance

Qu'en est-il de nos visions du monde lorsque l'obscurité tout autour danse?....

Qu'en est-il de nos espérances, de nos rêves maintenus prisonniers parmi nos intempéries?...

Qu'en est-il de nos alphabets, de nos dessins dénués de couleurs, de nos si petits bouts d'essai à malgré tout tenter de croire encore?...

Arrivons-nous réellement à maîtriser/apprivoiser toujours tous ces instants que nous égarons ou qui d'eux-même se perdent ou s'enfuient?...

Je ne sais....

 

commentaires

" Respirer...."

Publié le 19 Décembre 2016 par Sans importance

Il n'est aucun reflet autre à dessiner que celui qui est nôtre à désirer, puissions-nous en prendre conscience un jour....

Nous sommes "ce que nous sommes", et "qui" nous sommes, inutile de poser maquillage... rien ne sert.... mais il nous appartient en chacun de nos mots, de nos gestes, de nos pas, de nos actions, de tenter de nous améliorer afin de conserver ce qu'il nous reste "d'humain" en notre sang si tant est que nous en soyons aptes....

Ni pire ni meilleure.... ni blanche ni noire.... ni toute en sourires ni toute en larmes.... ni toute lumière ni toute ombre.... mais "tout juste vivante"....

"Vivante".... comme vous autres..... avec mes fautes, mes maladresses, mes toutes petites victoires, mes instants de doutes et mes chemins qui parfois s'embrouillent lorsque les vents s'emmêlent et que ma vue se brouille et froisse mon ciel ne laissant ainsi perles scintillantes et tremblantes danser tout autour....

Apprendre à.... "faire avec".... du mieux que l'on puisse le faire.... marcher.... glisser.... tomber... s'agenouiller.... trébucher.... se relever..... tituber.... chavirer un peu.... et.... recommencer.... encore et encore..... demain.... après-demain.... encore un jour..... encore un peu.... à chaque instant... à chaque jour.... avec nos larmes, nos sourires, nos coups de sang, nos gifles, nos échardes, nos écorchures, nos épines.... 

Tout ce salaire reçu en nos coeurs, en nos âmes, en nos veines n'est autre que ce que l'on nomme "la vie".... et même si quelquefois l'inacceptable nous poignarde, que des personnes aimées s'éloignent ou se détournent de vous, ou bien pire.... que des chaises restent vides autour.... rien ne meurt jamais..... tout au moins.... en ce qui me concerne.... et lorsque mes alphabets puisent leurs arpèges en mes ressentis, ou que mes mains marient fragrances fragiles des pétales de mes passions... alors respiration se fait sereine enfin... même si....

 

commentaires

.....

Publié le 13 Décembre 2016 par Sans importance

L'on se promène en notre propre livre mais l'on ne saurait réellement l'écrire puisque les mots parfois restent inaudibles, invisibles et sourds....

Souvent, j'ai pu lire ici et là, qu'il ne faut rien attendre, et qu'ainsi.... naissent parfois quelques réalités sereines, mais il me semble, que si nous n'attendons plus rien, alors.... nous n'espérons plus rien...

Qu'en est-il vraiment en nos âmes, en nos coeurs, en nos esprits?....

Je ne sais.... mais je crois qu'il nous faut pas assassiner nos pensées, qu'il ne nous faut pas assécher sève de nos entrailles, puisque quoi que nous puissions faire, ce que ressent le coeur ne peut se tarir, s'épuiser ni mourir jamais....

Est-ce "folie" que d'ainsi penser?.... En tel cas.... jusqu'à mon dernier souffle ce "tout" pourra me griffe/m'écorcher, encore et encore, mais rien ne pourra délaver ou gommer ce qui est encré ou plutôt "qui" est ancré en mon âme....

Non.... il n'est point d'erreur orthographique.... mais deux significations s'épousant....

 

commentaires

" Un peu moins d'épines...."

Publié le 21 Octobre 2016 par Sans importance

Est-il de ces couleurs semblant être inexistantes et donc impossibles à s'en envelopper l'esprit, coeur, âme et corps en tout entier pour cetains d'entre-nous?...

Les palettes que nous utilisons ne sont sans doute pas assez riches de matières pour que nous puissions apprendre à en marier les tons pour que nous gâchions ainsi notre passage d'insolences dérisoires, futiles et idiotes...

Dessiner... je sais faire... "un peu".... mais je ne sais poser couleurs, j'ai eu beau essayer... je n'y suis arrivée...

Certaines personnes semblent penser, que l'on est "maître" de son destin... il me semble que ceci n'est que foutaise puisque de toute évidence, l'on ne peut en être qu'un (e) interprète....
Non, il ne suffit pas de vouloir pour pouvoir.... 

Il nous suffit alors d'accepter... tant bien que mal.... d'écouter et d'entendre le solfège de ce boléro nous accordant parfois privilèges, et d'en respirer chacune de ses petites notes si fragiles, nous permettant alors quelques pas plus sereins en nos chemins...

Ma plume dessine mes mots et voyagent selon mes états d'âme, et je constate que jamais ils ne se dérobent à ce que, et "à qui" je suis...et à "ce que je reste" en mon sang, en mon âme... laissant toute liberté à ce que je nomme "mon désordre"...

Mes imperfections de langage, mes métaphores, et toutes ces petites choses dissimulées entre les lignes ne sont que des petites ailes me permettant encore de pouvoir m'envoler parfois selon souffles des vents.... au hasard des vents....

Mon plus grand défaut.... ma plus "grande tare"... n'est autre que de "trop ressentir", et je ne sais réellement si c'est "mal pour un bien"... ou plutôt "un bien... pour un mal".... mais je sais par contre, que ce qui vous inonde tout à l'intérieur... ne trouve pas d'issue pour en repartir....

La conclusion... est que je suis "construite" de tout ce que je croise, de tout ce que je rencontre, de tout ce qui me fait "ressentir", de tout ce bien, de tout ce mal, de tout ce qui m'entoure, et qu'il n'est pas simple de devoir ainsi en porter ces plumes et ce plomb en mélange...

L'unique recours dont j'use, est mon mutisme devenant de plus en plus présent, il est mon ami, mon allié, non pas parce qu'ainsi je ne serais contredite ou contrariée, mais ainsi... moins d'épines me sont offertes....



 

commentaires

Publié le 13 Octobre 2016 par Sans importance

L'être "humain" est bien plus fort qu'il ne le pense.... Mutilé en sa chair, en son esprit ou en son âme, il puise en chacune de ses faiblesses pour poursuivre lignes de ses chapitres tant que son regard prend en nourriture ce que souffles du vent dépose tout autour. Il n'est parfois plus de ces petits bonbons menthe qui vous rafraîchissent, plus de mots saveurs douces et sucrées, plus de promesses parce qu'égarées dans tourbillon de la vie, plus de lune en visibilité puisque dissimulée en nos plafonds brumeux ayant comme "avalé/balayé/broyé" toute parcelle où jadis prenaient naissance pétales et fragrances insoupçonnables alors.... Il nous faut alors..... "nous agiter" en nos propres petites ou grandes batailles, nous débattre tout autour, mais avant tout... avec nous-même.... afin d'apprendre encore et encore, qu'il n'est aucune guerre possible à mener, aucune armure à revêtir, aucune vengeance quelconque à devoir assouvir, parce rien n'est plus grand, rien n'est plus noble, rien n'est plus "tout".... que le respect de la vie..... de toute vie.... J'ai appris en mes chemins.... et j'apprends encore.... à accepter salaires perçus et à verser en échange de mon "passage" ici-bas, parce qu'il me semble parfois que ce que l'on nomme la vie, est un peu comme un tango à apprivoiser peu à peu par nos pas si maladroits....

commentaires

" Mademoiselle...."

Publié le 7 Octobre 2016 par Sans importance

" Mademoiselle...."

"Mademoiselle" avait quelques rêves qui dansaient en son âme, en son coeur, en son esprit....

Elle "s'est pensée" si fort.... que viser les étoiles aurait peut-être suffit en son tout désordre à les atteindre, mais l'issue d'un ciel sans horizon aucun et incertain était sans doute bien trop vaste pour que plumage des ailes ne puissent alors se froisser dangereusement.

Rentrer dans la danse, elle ne sait faire et ne désire apprendre puisque bien trop de bruits autour pour elle, et ses sourires s'effacent un peu plus à chaque jour naissant puisque l'on ne peut gommer ce qui roule au dedans de nos veines, non.... l'on ne peut....

"Mademoiselle" se laisse emporter par souffles du vent mais ne désire plus les combattre, elle poursuit son voyage tant que celui-ci se dessinera encore, mais.... saveurs, fragrances et couleurs sont absentes...

J'ai appris.... que le vide qui nous est/était ainsi offert... n'a aucunement "rien de vide"... et que.... "bagages ainsi remplis"....

commentaires

Publié le 20 Septembre 2016 par Sans importance

Nos chemins sont tels que.... nous ne saurions les poursuivre réellement si aux abords de ces derniers, rencontres étaient absentes...

Il nous serait alors impossible d'apprendre à écouter, regarder, penser, analyser, réfléchir, et tenter d'essayer de "comprendre un peu" ce que nous désirons, ce que nous espérons, ce que nous pouvons ou ne pouvons, bref.... de "grandir" un tantinet tout au long des chapitres ainsi s'écrivant...

Notre fierté, notre orgueil, notre vanité, notre égoisme, nos craintes mais aussi notre indifférence.... nous vêtissent d'oeillères et d'une écorce si épaisse qu'il nous est ensuite bien difficile de nous ôter...
Nous "gâchons" ainsi tant.... et nul besoin de chercher responsabilités ou prétextes bidons autre qu'à nous-même....

Pourtant.... ce que l'on nomme "la vie" me fait songer à cet instant à une sorte de petit vestiaire où il nous faudrait n'avoir de cesse que d'apprendre à se vêtir, se dévêtir encore et encore....

Mais.... pour ce faire.... sans doute faudrait-il accepter que "l'essentiel" est une fragrance fine, fragile, incalculable, qui ne saurait s'acquérir en monnaie trébuchante ou quelconque autre matière étrangère en notre âme...
https://youtu.be/J1lnSvIBlwo

commentaires
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>