Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Sans importance...

Pour que soufflent les vents... encore un peu...

Publié le 25 Mai 2016 par Sans importance

S'exprimer encore... vider ce "tout", violer ce "tant" qui vous opprime et vous brise parfois....

Quitter pudeur, la déposer à terre, la piétiner afin qu'âme se libère quelques instants sans crainte du ridicule, ni des regards qui éventuellement pourront lire en ses plus profonds ressentis sans pour autant en saisir les silences d'entre les lignes qui pourtant sont échos puissants de son chaos...

S'il m'était possible de "laisser ma place"... "laisser ma vie".... aussi aisément qu'il est aisé de le penser quelquefois, je pourrais alors laisser rouler perles de pluie de bonheur que d'ainsi quitter mélancolie qui trop souvent est mon invitée lorsque je m'abandonne épuisée et lasse de regarder ainsi le monde et ses alentours...

Certaines personnes, pensent, que.... "la vie n'est pas simple".... mais il me semble que ce n'est pas tout à fait exact.... "la vie" n'a rien à voir là dedans, mais "nous"...

Nous ne sommes pas responsables de ce "qu'est la vie", mais à contrario de ce que nous en faisons... et sans doute que nous n'en prenons conscience que lorsqu'il est trop tard, ou "presque" trop tard...

J'avais des rêves, des espérances, des petits cailloux que je semais pour toujours essayer de retrouver mon chemin parmi les errances que j'ai croisé tout au creux du souffle des vents à contresens, mais Eole les a si lointainement éloigné de mes espaces, que je ne sais si je saurais retrouver leurs fragrances pour rejoindre leurs pétales...

commentaires

" Même si.... "

Publié le 25 Mai 2016 par Sans importance

" Même si.... "

Voyez-vous.... lorsque je songe à "la vie" en cet instant présent, il me vient à l'esprit qu'elle est une sorte de petit livre s'écrivant à sa guise, et que nous en sommes.... "ses obligés"....

Nous la recevons telle une dictée à dessiner, mais... nous ne pouvons réellement corriger ses fautes d'orthographes, ses contournements de grammaire, ses doublements ou dédoublements de consonnes, ses accents, sa ponctuation....
Nous devons.... "juste" faire "au mieux".... et l'apprendre, l'entendre, l'écouter, la voir, la regarder.... et.... l'accompagner tout au long.... même si...

commentaires

....

Publié le 24 Mai 2016 par Sans importance

....

Se détourner, tourner les talons et danser malgré tout, malgré tant.... malgré partitions ainsi écrites et délivrées que si nombreuses personnes écoutent sans en entendre notes désaccordées, mais s'insurgent malgré tout, sans même sourciller du solfège inconnu....

Mais.... il est vrai qu'il n'est pas plus sourd que celui qui ne désire entendre, n'est-ce pas?

Moi?... Je n'entends plus grand chose désormais des grands discours, des belles phrases, des belles promesses, mais.... mes esgourdes me font mal, lorsque tonalités des syndicats résonnent avant tout pour celles et ceux qui au final, pourront encore s'en mettre plein les fouilles.... et pourront encore et encore nous conter la belle au bois dormant afin de nous endormir un peu plus.... et bien évidemment.... nous "baiser" un peu plus encore....

Mais.... il est vrai que la misère fait vendre.... et surtout... oui, surtout.... elle "rapporte"....
Que ferait ce si joli petit monde si nous n'étions présents... "nous".... nous et "nos poches vides".... nous et "le peu d'humanité qu'il nous reste".....
Comment ferait-il pour se payer leurs petits fours?....

Alors... dansons.... encore.... pendant que nous en avons encore la liberté....
Dansons.... mais essayons de le faire un peu mieux.... en restant fier de pas (pour certains/es) avoir vendu notre âme.... même si au bout du compte, cela ne change pas grand chose tout autour....

commentaires

" Nos si gros souliers..."

Publié le 19 Mai 2016 par Sans importance

" Nos si gros souliers..."

Certains (es) d'entre-nous prennent parfois distance d'avec leurs alentours, non pas par fierté/orgueil ou indifférence, mais essentiellement afin de pouvoir essayer de vendanger sérénité tout au creux des chemins parfois s'éteignant alors sous l'effet d'un plafond trop brumeux, trop lourd et sans lune...

Il me semble, que si nous voulions nous défaire de nos " si gros souliers ", pour ne laisser apparaître que gracieuses et délicates pointes, nous pourrions alors offrir à nos autres tant de fragrances, tant de pétales, tant de ces "si petites choses parfois insignifiantes" mais pourtant essentielles pour rester en équilibre sur notre petit fil si fragile...

" Offrir ".... ce n'est autre qu'Aimer... Aimer autre que soi-même avant toute chose n'est autre que respecter et se respecter...
Aimer.... c'est aussi pouvoir pardonner, même si l'est quelquefois des faits, des choses inacceptables, car ce n'est autre que de pouvoir se donner le choix de non pas oublier les épines nous ayant écorché, mais de prendre conscience qu'en tout état de cause, ce qui a été fait... est partie intégrante de notre passé, et non pas des instants présents que nous respirons, et à ceux à naître....

Pour que puisse ainsi prendre naissance nouvelles saisons en nos vies, il nous faut me semble t-il, observer ce que l'on nomme "la vie" et tout son contenant... le bon... comme le moins bon.... car ainsi est-elle bâtie....
Si l'on se refuse ces regards tout autour, si l'on se refuse d'apprendre pour tenter de grandir un peu plus, l'on se refuse alors de vivre.... tout simplement...

Je ne sais si l'on a légitimité ou pas d'aimer ou non "la vie", parce que lorsque l'on a cette simple pensée en notre esprit, l'on ne regarde, l'on ne voit, l'on n'écoute que "sa" propre vie, et non.... pour moi, ce n'est pas ceci "la vie"...

" La vie ".... il faut la respecter, la soutenir, la porter à bout de bras tout au long.... même si elle se fait pluvieuse, orageuse, diluvienne, même si nos voiliers tanguent dangereusement parfois en son océan, et pour ce faire.... il nous faut accepter et apprendre à recueillir bouquet de roses et leurs épines à pleines mains et en plein coeur.... afin de toujours en respirer leurs fragrances.

Alors... même si parfois je m'égare en mes paradoxales pensées et en mes états d'âme qui souvent dérivent et tentent de faire sombrer le voilier qui m'a été imparti, plumes de mes ailes imaginaires m'envolent auprès de ce "tant" qu'il y a ou qu'il "aurait" peut-être encore à découvrir, à regarder, ou à écouter tout autour....



commentaires

" Voiliers en dérive "...

Publié le 13 Avril 2016 par Sans importance

" Voiliers en dérive "...

Tourner le dos, se détourner.... pour ne plus voir, ne plus regarder puisque "voir" n'est pas "regarder" au final, tout comme "entendre" n'est point "écouter"....

" Lâcher prise " est paraît-il... accepter ce qui est, mais.... je ne sais faire vraiment, aussi, me faut-il sans doute apprendre encore et encore, bien que je sois tout de même sceptique sur le fait de pouvoir totalement "accepter" certaines choses, certains faits...

Accepter n'est pas se soumettre... et s'il m'est des "soumissions" pour personnes que je porte en mon coeur, il n'en reste pas moins, qu'il est en mes escortes nombreux souvenirs ou actualités de l'instant présent, qui jamais ne m'abandonnent, me laissant ainsi telle poussière sur le carreau...

Entre le blanc et le noir, il reste des nuances, des mélanges à dessiner, mais s'égarent sous nos plafonds tant de miettes sous l'indifférence silencieuse, qui alors, poignardent un peu plus encore nos esprits...

Ainsi.... parfois.... nos désirs, nos rêves ou espérances rejoignent... " Le dormeur du Val..."

Est-ce cela " lâcher prise "?.... Désirer gommer tout ce qui ne convient , éloigner nos pensées, nos folies, notre passé pour ne respirer que l'instant présent?

Je ne pense pas, et je refuse... et s'il me faut encore être assaillie d'épines ou de lames, je fais le choix de les ressentir afin que sang roulant en mon âme se déverse à son gré, selon son rythme, car il n'est pire choix il me semble, que de ne "laisser se dérouler sa vie", puisque jamais nous ne pourrons en devenir maîtres...

Par conséquent.... j'accepte ce qui est... "oui....MAIS...." , sans changer/transformer/trahir ce que je suis, et qui je suis.... sans bâtir édifice/barrage interdisant accès aux intempéries, parce que c'est ainsi que flots de nos rivières doivent naviguer... même si parfois voiliers dérivent...


commentaires

" Palette sans gouache "...

Publié le 25 Mars 2016 par Sans importance

" Palette sans gouache "...

Pourquoi faut-il que les êtres dits "humains" ne puissent se comporter et agir au moins à l'égal des animaux?...

Force est de constater à chacun de mes jours, que notre ère agonise jour après jour...

La loi du "plus fort/plus beau/plus puissant" toujours présente, et sérénité/tranquillité se font souvent absentes...
Est-il donc un "droit", une taxe, un impôt existant à tout simplement acquérir droit de paix, droit de respirer?

Sommes-nous des monstres, des moins que "rien" finalement pour ainsi faire, ainsi agir?...

Ce monde n'est pas le mien.... mais je lui "appartiens", et parfois cela me désole ce manque d'oxygène... et..... en plus de cette absence de "toi".... tout devient comme "irrespirable"... n'est plus vraiment de couleurs à déposer sur ma toile....

commentaires

" ? "....

Publié le 20 Mars 2016 par Sans importance

" ? "....

Debout bien avant que le jour ne pointe le bout de son nez, avec certaines pensées (sans réponse aucune puisque n'étant réellement questions à devoir se poser nécessairement si l'on désire iriser son esprit de sérénité et d'apaisement) .... mais c'est ainsi que " je suis "....

Pourtant... il me semble que de " s'enfoncer " ainsi, est aussi une sorte de lâcher prise qui se fait plus doux finalement, car acceptation de certaines souffrances ou douleurs même si pour ce faire, le coeur subit comme une sorte d'écrasement de son contenu...

Difficile d'expliquer ressentis avec des mots... Il n'est sans doute d'alphabets existants pour ceci, tout au moins, je n'ai pas vocabulaire adapté, ou plutôt disons que... sans doute ne suis-je pas "qualifiée"... bien trop "brouillon", désordonnée et ni instruite pour de tels bavardages que mes pudeurs et paradoxes s'amusent à faire danser en mélange....

Certains (es) me penseront hors norme, et je m'en fiche royalement, toujours est-il qu'il n'en reste pas moins, que je suis un être vivant, avec ce "fameux droit d'expression" et par conséquent de "penser/parler/écrire/s'exprimer" "qui trop souvent n'est qu'un leurre...
Mais s'il est une chose dont je me fiche éperdument, c'est bien d'être " jugée " car je considère que personne ne devrait ni " présumer" ou se permettre de porter quelconque jugement sur autre que soi-même...

Et pourtant... nous le faisons.... moi aussi parfois... oui, je l'admets, même si cela m'est difficile à "admettre".... car le fait même que "de se faire une idée" sur un fait/une chose ou une personne, est en quelque sorte un avis/une opinion qui en découle d'une vision/d'une pensée/d'une réflexion ou analyse par rapport à nous-même... donc.... finalement, un jugement... qui n'est pas forcément " juste et vrai " bien évidemment....

Je m'aperçois que, mes pensées dévient en ces écrits... et que lignes qui se déroulent, ne naviguent pas selon souffles du vent qui était présent en mes voiles en tout premier lieu...
Magie de l'écriture ou est-ce désordre du flux de mon esprit qui se fait rebelle? Sans doute un peu des deux....


commentaires

Publié le 10 Mars 2016 par Sans importance

Il m'est des nuits où insomnie s'invite...

En ces instants, il me plaît à l'écouter parfois, car il n'en est une identique jamais.
Les diurnes s'agitent semblant vouloir danser au plus près des perles scintillantes lorsqu'elles sont présentes, petits froissements de branchages, insectes s'affairant, et si l'on écoute réellement, il est des tas de petits bruits en nos alentours...

L'esprit peut se faire mutin, souriant ou mélancolique en ces instants, mais jamais il ne reste vraiment inactif, sans doute que neurones eux aussi ont raison/nécessité de toujours poursuivre leur activité...

Ce qui est étrange, c'est que quelquefois.... nos pensées, nos idées, nos projets, nos espérances, nos rêves ou nos chimères paraissent bien stupides au lendemain... et ce, même si l'on ne désire essayer de stopper chemin emprunté... l'on poursuit souvent ce dernier... sans doute parce qu'il nous faut "vivre" ce que nous avons à vivre, tenter de "faire" ce que nous avons à faire, même s'il est vrai que quelquefois, nous sommes au centre même de notre ignorance, de l'inconnu, puisque c'est ainsi que se déroule "la vie"...

Et.... je crois qu'il est mieux ainsi que de ne rien savoir, de laisser instants nous porter en ses bras, et de nous offrir ce qu'elle désire bien nous offrir, même si cadeaux empoisonnés, même si pluies en nos ciels et plafonds brumeux....

L'Essentiel étant de toujours être le plus proche possible en accord avec ses pensées, son coeur, ses états d'âme, afin de ne tourner le dos à qui l'on est, et ce que l'on est....

J'ai appris en mes chemins beaucoup de choses, des bien laides et des magnifiques, des bien froides mais aussi braises reprenant vie par souffle magique d'un petit vent naissant, mais il est tant encore à en apprendre, à en recevoir en cet océan sur lequel nous naviguons et tentons de ne point chavirer sur cette toute petite et minuscule embarcation si fragile....

Une amie de la région lyonnaise (mais qui ne connait ce blog, car vraiment très très peu de personnes de mon entourage direct sont informées de ce dernier/pudeur et craintes en mes raisons premières) m'a dit il y a quelques jours, que je devrais faire publier mes écrits qu'elle a pu lire parfois sur un réseau "dit social".... mais... je ne crois pas non....

La raison?... En réponse, je dirai que.... mise à part cette nécessité vitale de coucher mots, c'est une sorte de petite valise où je dépose mes pensées, mes états d'âme, et qu'il m'est important d'en détenir la clé... parce qu'il me semble que le monde/les gens, aiment le "voyeurisme", porter jugement, et ce, sans réellement questionnement de "qui est" une personne en son sang, ses chemins, ses tours et détours, et de ce qui a "fait devenir" une personne ainsi, ce qui est somme toute le plus important, car ce sont les leçons reçues de la vie qui nous "font devenir"....

Et pour finir, je dirai que.... non... je n'irai pas tout au bout de cette pensée traversant mon esprit en ce lieu....



commentaires

Publié le 8 Mars 2016 par Sans importance

L'esprit est parfois très curieux....

Il dessine certaines de nos espérances, certaines de nos illusions, de nos utopies et même de nos "folies" et il n'est rien à faire pour gommer esquisses ainsi révélées du plus profond de notre sang...

Est-ce folie que d'ainsi toujours conserver en vos pensées émotions ou ressentis pouvant tantôt vous faire sourire, mais aussi vous offrir perles de pluie et noyer votre regard?....

Suis-je comme le "commun des mortels" ou suis-je différente de " presque tous ces autres " ?... Je ne sais....

Il est des pages de nos livres, tout au moins, il est une page que je ne peux cesser de lire, relire, revivre, et que jamais je ne tournerai, parce que c'est ainsi...
Ses lignes sont miennes et je les assume entièrement, et tous mes propres alphabets, mes pensées dansent et trouvent asile silencieusement en leur étreinte ancrée en mon âme.

Cette "page" n'est pas une page.... elle est mon " vertige " , mon oxygène, ma raison d'être tout simplement, même si celle-ci n'a d'existence que pour moi...

Alors oui.... l'esprit est très curieux parfois....


commentaires

" Pleins et déliés....."

Publié le 8 Mars 2016 par Sans importance

" Pleins et déliés....."

Est-il possible d'assécher ou de remplir son coeur selon nos propres désirs?...

Ceci "faciliterait" les choses de la vie et nous permettrait de pouvoir gérer un peu mieux nos émotions, nos ressentis, mais.... je pense que ceci n'est guère possible, et selon moi, je crois que cela reviendrait en fin de compte, à emprisonner "le sens même" du fait de respirer...
Un arbre n'ayant plus de sève n'a plus d'oxygène à offrir....

J'ai appris, qu'il est dans nos instants parcourus, des faits, des choses incontrôlables que nous ne pouvons maîtriser jamais... et même si nous refusons d'écouter nos instincts, nos sentiments, nos émotions et nos ressentis, il n'en reste pas moins qu'ils sont bien plus forts que notre esprit, et que mener batailles contre eux est vain et inutile, car toujours ils restent présents et bien "aiguisés", en notre âme.... tout au moins, pour certains d'entre-nous....

Ce que je porte en mon esprit, en mon coeur, en mon sang, au plus profond..... jamais ne s'éteint, ne fait demi-tour, ne s'éloigne ou ne meurt...

Je ne sais, comment font ces autres qui peuvent ainsi balayer et vider leur coeur, et parfois... j'aimerai "être ainsi", mais seulement "parfois".... parce que même s'il me semble plus aisé car moins douloureux de parcourir chemins de cette façon, il me semble qu'il n'est de lectures plus profondes qu'avec les pleins et les déliés en mélange.... pour que coeur et esprit puissent s'abreuver de ce qu'est réellement ce que l'on nomme "la vie"....

commentaires
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>