Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Sans importance...

Pour que soufflent les vents... encore un peu...

" Si peu.... et pourtant nul ne semble comprendre...."

Publié le 15 Février 2016 par Sans importance

" Si peu.... et pourtant nul ne semble comprendre...."

Un petit coin de paradis, un petit espace éloigné de ce "tout" et de ce "tant" quelquefois si bruyant... telle une autre dimension à enfin fouler de mes pas, et.... avoir possibilité de m'y rendre pour égarer certains de mes bagages si lourds quelquefois...

Nous portons en notre esprit, notre coeur et notre âme notre petit livre où chapitres ne sont pas forcément dessinés comme nous le désirons, mais nous devons à chaque jour en prendre lecture puisque ainsi est construite la vie nous dirigeant....
Est-il possible d'en gommer quelques lignes?.... Non... je ne pense pas, et c'est sans doute ce qui nous permet d'apprendre encore et encore, de grandir parfois, d'avancer ou de reculer selon nos propres émois, selon "qui" l'on est, ce "que" l'on est sans pour autant accepter ou refuser cet état de fait... nous ne sommes "maîtres" de notre destin en rien, sauf sans doute de ne pas se mentir ou se trahir, de toujours rester soi-même quelles que soient les circonstances ou lignes reçues en héritage...

Les chemins ne sont simples pour personne, ils sont multiples, et nous traversons notre petit lot à recevoir comme nous le pouvons... colorié parfois de quelques sourires, de quelques chagrins, de quelques fleurs ou quelques orties, et même si quelquefois nous pensons être seuls à devoir ainsi écorcher nos pieds sur silex tranchants, et que relativiser devient difficile... nous sommes des "milliers" ainsi, à "devoir" accepter règles de cette dite-vie nous dirigeant....

Bien évidemment, cela ne console pas pour autant, cela ne nous remet pas sur pieds, et il n'est de petit tiroir secret où solutions magiques pourraient apparaître, il n'est que "nous-même".... nos pensées, nos actes, nos volontés, nos espérances, nos rêves, nos souvenirs, nos voyages imaginaires à mêler inlassablement en nos pensées, pour apaiser océans sur lesquels nous essayons qu'embarcation ne chavire...

Lorsque j'observe le monde, les gens, mes alentours, lorsque je m'observe "tout à l'intérieur", il n'est qu'une chose me venant à l'esprit.... nous sommes bien stupides finalement.... puisqu'il nous suffirait de "bien peu" pour recevoir en offrande apaisement, sérénité..... mais que nous sommes ou devenons aveugles, sourds et muets de ceci....

commentaires

Publié le 22 Janvier 2016 par Sans importance

Lectures actuelles me sont pénibles... et seuls instants m'offrant sérénité sont ceux où solitude est mon amie...

S'éloigner de ce "tout", de ce "tant", et tenter d'ignorer mémoire repassant mauvais scénarios... et danser.... danser encore, danser avec le vent, danser sous la pluie, et.... laisser... oui, laisser tout glisser...





commentaires

"Lecture de nos chapitres.."

Publié le 12 Janvier 2016 par Sans importance

"Lecture de nos chapitres.."

Puisque nos ailes sont parfois bien trop alourdies et ne peuvent s'ouvrir afin de visiter d'autres contrées, d'autres ciels, d'autres lieux.... autres que ceux dans lesquels nous respirons....

..... Se fondre dans le décor, épouser ainsi couleurs et paysages de la toile dans laquelle nous respirons, et... devenir alors invisible de "tout" et de ce "tant"....

Mais... nous faut-il pour autant assassiner nos espérances, nos désirs ou nos rêves?...
Cela reviendrait à écrire le mot "fin"...

Il me semble que non.... car même si cesser de poursuivre lecture de lignes très mal orthographiées peut paraître attirant, "reposant"... il n'en reste pas moins, qu'ainsi, nous serions ignorants quant à l'épilogue de nos chapitres vécus... et.... je crois qu'il nous faut en prendre connaissance malgré tout... même si....



commentaires

"Peut-être...."

Publié le 10 Janvier 2016 par Sans importance

"Peut-être...."

Il est tant de choses, tant de faits, tant de mots que l'on mure en nos silences...

L'être humain est curieux tout de même.... construit par ses propres chemins empruntés, par ses voyages au travers de lui-même, mais aussi avec ses lectures et ses regards allant au-delà des apparences, au-delà des lignes qui jamais ne sont horizontales, équilibrées, ou dessinées telles nos espérances, désirs ou croyances...

Ainsi, nous foulons terre de nos pas, et trébuchons, tout en écorchant nos genoux... comme lorsque nous étions enfants, tout au moins en ce qui me concerne, puisque mon équilibre alors était incertain, et mercurochrome était souvent d'usage...

Aujourd'hui... ce liquide rougeâtre maquillant articulations n'est plus d'actualité, et je ne sais s'il existe petit baume pouvant s'appliquer sur nos pensées et nos états d'âme....
Peut-être que seuls nos lendemains à naître nous offriront quelques sourires sucrés... Peut-être.... sans doute... ou pas...

commentaires

" Echardes.."

Publié le 3 Janvier 2016 par Sans importance

" Echardes.."

Le monde est vaste, immensité d'une terre semblant sans fin parfois lorsque notre regard fixe l'horizon... ciel l'épouse tout au loin...

Silence de nos autres tout autour, mots assassins parfois dans l'écho d'une solitude choisie parce que bien trop de bruit, fausse indifférence en maquillage, nous poursuivons ainsi notre chemin esquissé au crayon de papier espérant gommer tout ce qui ne nous convient...

A quand palette de bois nouvelle pour y éclabousser mélange de couleurs et utiliser couleurs et user de nos pinceaux, brosses, couteaux ou spatules afin de garnir notre propre toile de lin vierge de poésie ne pouvant se dessiner selon nos propres espérances?...

Il n'est de roses sans épines... mais il est des épines sans roses en nos buissons... sortes de petites échardes que l'on ne peut ôter...
https://youtu.be/Vv4YkII3Hqk




commentaires

"Un seul..."

Publié le 2 Janvier 2016 par Sans importance

"Un seul..."

Rien ne cesse réellement en notre esprit... Il poursuit sa route avec tout ce qu'il contient, le bon comme le mauvais, velours et épines en mélange en un ballet paradoxal...

Papillon du jour.... papillon de nuit.... Petites ailes du premier ayant nécessité des rayons du soleil, le second.... respire d'obscurité mais se dirige tout de même près de la lumière, quitte à se brûler quelquefois.... tout comme l'être humain...

Il m'est des jours.... où je voudrais rester dans l'obscurité, mais il m'est aussi des nuits.... où tel est le contraire... tout comme un chacun je crois...

Amie/ennemie de soi-même finalement... enfin, je ne sais pas trop.... mais j'ai appris à faire "avec"... ou plutôt "sans"... oui, plutôt sans...

Lorsque je prends lecture en ce monde virtuel des souhaits, des désirs et des voeux de tous ces autres.... je ne sais vraiment qu'en penser...
Il est tant de choses que vous souhaitez, que vous désirez, que vous espérez... mais... et si vous n'aviez qu'un souhait réalisable.... qu'en serait-il alors?... Le savez-vous?...

Je crois que non... Parce que tout le temps que cela vous prendrait à "y penser/y réfléchir", l'espace du temps imparti serait déjà envolé....

Pourquoi?....
Peut-être parce que l'on ne regarde pas où l'on devrait regarder.... que l'on ne respire pas ce que l'on devrait respirer..... que l'on n'écoute pas ce que l'on devrait écouter.... qu'on ne lit pas ce que l'on devrait lire....
A méditer non?...

commentaires

Publié le 27 Décembre 2015 par Sans importance

L'on perd souvent ce que l'on néglige... il est vrai oui...

Parfois, décisions sont pensées, réfléchies, analysées de toutes parts, et sont longues à se mettre réellement en place, d'autant plus en ce qui me concerne du fait de tout mon désordre, de mes incertitudes constantes et de ma crainte de blesser les autres... mais à agir ainsi, l'on perd du temps, et le temps n'est pour moi, pas comme il est dit "de l'argent", mais tout simplement "la vie"...

L'on s'étiole, l'on se perd et l'on se fane, décalés de nos propres pensées/idéaux/valeurs dans un labyrinthe sans fin, l'on est à cours d'oxygène, puis naît crainte ensuite de respirer vraiment en étant ainsi, mais je ne sais être autrement.... et d'aussi loin que je me souvienne, il me semble toujours avoir été celle que je suis aujourd'hui, l'esprit et le coeur sur un nuage à rêvasser toujours, parce que prisonnière d'un avenir tracé et écrit par d'autres que moi...

Les erreurs que font nos alentours et leurs épines en offrande ne sont pas toujours acceptables/pardonnables, les nôtres non plus d'ailleurs.... mais ainsi, elles nous font parfois "regarder autrement", et prendre au final certaines décisions pour ne poursuivre un chemin ne nous convenant.

Le courage n'a rien avoir là dedans, car ce n'est un manque de courage que de rester ainsi immobile, juste que plus de rêves, de passion ou de désirs d'avancer nos pas pour ce faire, et ce n'est pas non plus "'avoir du courage" que de décider enfin de se faire demi-tour pour changer de chemin en cours de vie....

Il m'en aura fallu du temps, des jours des mois des années, à retenir respirations soumises, pour que mes pas osent fouler autre lopin de terre...
Je ne sais s'il sera meilleur et plus fleuri, mais au moins.... j'aurai essayé de regarder un peu plus loin... sans me trahir...

Ainsi est née la boutique "Aubépine et coccinelle"... petit espace où l'oxygène parmi les fragrances est né depuis quelques semaines...

N'ayez crainte de vous faire demi-tour, de devoir "tout recommencer", car il n'est pire chose que de ne plus voir son reflet dans un miroir et de se mutiler les ailes un peu plus encore qu'elles ne le sont....


commentaires

" Bonbons menthe..."

Publié le 27 Décembre 2015 par Sans importance

" Bonbons menthe..."

Certaines personnes sont parfois un peu comme des petits bonbons menthe, vous savez... comme quand il pleut.... si vous en prenez un... la pluie semble différente parfois... moins dense...

Il suffit pour cela de porter attention à ses alentours, et d'offrir un sourire même à personne inconnue peut suffire...

Sauf que.... les petits bonbons menthe se raréfient... où peut-être que, comme "tout", le reste, mise à part les arômes artificiels, il est devenu difficile de cultiver cette saveur.... de la cueillir... et en encore plus de l'offrir...

commentaires

"Bonbons menthe "

Publié le 27 Décembre 2015 par Sans importance

Certaines personnes sont parfois un peu comme des petits bonbons menthe, vous savez... comme quand il pleut.... si vous en prenez un... la pluie semble différente parfois... moins dense...

Il suffit pour cela de porter attention à ses alentours, et d'offrir un sourire même à personne inconnue peut suffire...

Sauf que.... les petits bonbons menthe se raréfient... où peut-être que comme "tout" le reste, mise à part les arômes artificiels, il est devenu difficile de cultiver cette saveur.... de la cueillir... en encore plus de l'offrir...

commentaires

" Bonbons menthe "

Publié le 27 Décembre 2015 par Sans importance

" Bonbons menthe "

Certaines personnes sont parfois un peu comme des petits bonbons menthe, vous savez... comme quand il pleut.... si vous en prenez un... la pluie semble différente parfois... moins dense...

Il suffit pour cela de porter attention à ses alentours, et d'offrir un sourire même à personne inconnue peut suffire...

Sauf que.... les petits bonbons menthe se raréfient... où peut-être que comme "tout" le reste, mise à part les arômes artificiels, il est devenu difficile de cultiver cette saveur.... de la cueillir... en encore plus de l'offrir...

commentaires
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>