Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Sans importance...

Pour que soufflent les vents... encore un peu...

" L'instinct... "

Publié le 17 Mai 2017 par Sans importance

Les yeux clos toujours.... même ouverts... je suis toujours restée les yeux clos, à l'écoute de chacun des murmures de mon âme....

Il me semble que l'on nomme aussi parfois ceci " l'instinct ".... mais je n'en suis pas très sûre...

Question que je me pose ce soir.....

===>Faut-il toujours écouter et suivre son instinct, même s'il est déraisonnable, désordonné, peint de toutes ces couleurs si différentes de ce "convenable" semblant être pour tant de personnes cette "normalité définie et nommée ainsi"...

Toutes ces "choses" qu'il nous semble respirer si fort, ressentir si grandes... nous remplissent d'émois et ne cessent de nous envahir en profondeur, à chaque inspiration/expiration, à chaque flux en nos veines offrant ainsi nourriture à notre corps, à nos organes, nous maintenant alors "vivants"....

Est-ce lui qui nous trompe, nous ment, nous abuse?... 

Toujours est-il, qu'en ce qui me concerne... je ne peux me détourner de lui, du chemin dans lequel il m'a invité... ce n'est pas de lui que je doute.... mais uniquement de mes neurones qui perturbent ce petit monde dans lequel j'essaye de naviguer tant bien que mal sans pouvoir alors déserter moindre miette de mon sang, de mon coeur ou de mon âme....



 

commentaires

Que deviendrions si....

Publié le 2 Mai 2017 par Sans importance

Quelques petites clochettes pourraient-elles suffirent pour inonder de bienfaits nos alentours?...

Bien évidemment que non...

Faut-il pour autant l'espérer et croire en ceci?

Je dirais que.... l'espérance est une jolie mais fragile et infime petite partie de certains d'entre-nous....
Je dirais aussi que.... toujours avoir croyance en certaines choses est sans doute source dans laquelle puiser ressources et forces, et que cela nous ramène à notre innocence et candeur d'enfant... et quoi de plus beau et innocent qu'un enfant?...

Il faut aussi avouer qu'il est fatigant, lassant, de toujours naviguer dans nos eaux troublées de toutes parts... et que d'en rechercher pureté n'est pas toujours chose aisée, mais.... si nous n'avions plus du tout d'espérance tout au creux, si nous n'avions plus de rêves, d'objectifs à dessiner, que deviendrions-nous?....

Le bonheur?.... Il n'existe pas tel que nous le pensons, tel que nous le désirons, il n'est palpable... et l'on ne peut se le procurer en monnaie trébuchante, mais.... l'on peut parfois l'offrir à nos alentours... et ce SANS CONDITION AUCUNE et SANS RIEN EN ATTENDRE EN RETOUR!

Et il n'est guère compliqué pour ce faire.... 

Offrir un sourire, une attention, une intention, un regard, un geste, un mot, une fraction de seconde, un respect....ne pas mentir, ne pas salir, ne pas juger, ne pas trahir, et apprendre..... à "être/devenir" un être humain.... enfin.... 

Alors bien sûr que..... ces petites choses ainsi décrites ne nous serviront pas sur un plateau d'argent ce que nous désirons parfois, ce à quoi nous pensons tels que notre conception et vision du "bonheur", mais sans doute est-ce tout simplement parce que nous sommes dans l'erreur, et que notre conception et visions hallucinogènes sont fausses.... voilà tout.... et que petits grains à vendanger mis bout à bout, ne sont que récoltes de ce qu'il nous avoir de cesse de semer, à chaque jour, chaque instant sans condition ni attente aucune....  tout au moins, est-ce ainsi que voyagent mes pensées et mon esprit si souvent désordonné et brouillon en mon petit "moi" dans lequel je navigue, survis, et où il m'arrive encore parfois malgré tout de rêver et d'espérer au tout milieu de mes maladresses, de mes erreurs, de mes faux pas, et de toutes ces informations, tous ces faits, tout ce vacarme et la violence tout autour qui salissent ce que l'on nomme "la vie"...


 

commentaires

" L'on ne peut...."

Publié le 18 Avril 2017 par Sans importance

Cette citation tourne encore et encore en mon esprit.... puis se retourne sur elle-même... traversant chacune de mes pensées tout en se moquant de leur tel désordre...

Il est certain que je suis "cette chose qui pense" comme l'a narré Monsieur Descartes en l'une de ses oeuvres, mais ce n'est pas tout à fait en cette direction et en ces réflexions que voyagent mes pensées là tout de suite...

Faut-il penser afin "d'être" ou "être" afin de penser?... Voici questions qui tourbillonnent en mon esprit....
Penser avant d'être ou " être " avant de penser?

Certaines personnes ne font que "penser"... c'est à dire écouter, lire, entendre, regarder, douter de leurs acquis, et questionnements ne cessent jamais, cela ne signifie pas pour autant "qu'elles sont".... tout au moins qu'elles se ressentent réellement "exister"...  
Sans doute essayent-elles simplement de rechercher/apprendre/grandir/comprendre et espérer respirations profondes afin de  lutter encore et encore au travers des vents, à contre courant si nécessaire pour préserver le si peu d'humanisation des alentours.... de nos/mes alentours....

D'autres... seront tout le contraire.... elles se ressentiront "exister/vivre", mais jamais ne chercheront à savoir, comprendre, chercher explications, et ne feront aucun cheminement quelconque en leur voyage ici-bas...
Sans doute, est-ce moins tortueux.... sans doute qu'ainsi, elles évitent mutinerie en leur coeur, en leur esprit et leur âme, mais.... leur absence de sentiments offre naissance à l'indifférence,  à l'ignorance et à cette méconnaissance méprisante non seulement des autres, mais aussi d'elles même.... autrement dit... de ce que l'on nomme " la vie "...

L'on ne peut "être" sans penser.... mais l'on ne peut penser sans "être"......

commentaires

Quelques mots...

Publié le 18 Avril 2017 par Sans importance

Il y a.... tout ce que l'on dit, tout ce que l'on peut dire, tout ce qu'il ne faut dire, et tout ce que l'on voudrait dire..

Il est tant de mots pour ainsi se donner légitimité de communiquer pensées et réflexions intimes ou pas, il est tant de métaphores pouvant être empruntées pour ce faire, mais il n'est qu'un seul et unique vocabulaire.... celui de notre âme au tout dedans, celui qui vous embrasse ou vous arrache les entrailles, celui qui permet à votre sang de rouler toujours pour vous offrir oxygène en chacune de vos respirations, qu'elles soient sereines ou douloureuses...

Voyager en cette source inestimable parce qu'unique pour tout un chacun en ses nourritures puisées pour en délivrer éclaboussures accouchées, n'est autre que de vivre et revivre pellicules fragiles du film de votre propre vie défilant, tout en analysant le tout, avec le plus d'objectivité possible pour essayer de déposer sur le côté ce qu'il vous semble quelquefois n'être que folie tapissée de vos doutes, incertitudes et craintes.

Est-ce que de regarder et voir le monde nous entourant différemment est folie?... Est-ce que lorsque fatiguée et lasse de constater "choses/faits/actes de la vie" maquillés d' artifices et que prend naissance en vous désir que tout s'arrête est folie?... Est-il réellement possible de définir "normalité"?...
​​​​​​​Pour moi.... la dite "normalité" n'est autre que le fait de désirer sérénité et respect tout autour de nos paysages, et peu importe différences, car qui que l'on soit, quoi que l'on soit, ce qu'il advient de nous en finalité, n'est autre que ce que nous désirons faire "devenir"... si tant est que.... ceci soit parfois possible....

commentaires

" L'on ne peut.... "

Publié le 17 Avril 2017 par Sans importance

Cette citation tourne encore et encore en mon esprit.... puis se retourne sur elle-même... traversant chacune de mes pensées tout en se moquant de leur tel désordre...

Il est certain que je suis "cette chose qui pense" comme l'a narré Monsieur Descartes en l'une de ses oeuvres, mais ce n'est pas tout à fait en cette direction et en ces réflexions que voyagent mes pensées là tout de suite...

Faut-il penser afin "d'être" ou "être" afin de penser?... Voici questions qui tourbillonnent en mon esprit....
Penser avant d'être ou " être " avant de penser?

Certaines personnes ne font que "penser"... c'est à dire écouter, lire, entendre, regarder, douter de leurs acquis, et questionnements ne cessent jamais, cela ne signifie pas pour autant "qu'elles sont".... tout au moins qu'elles se ressentent réellement "exister"...  
Sans doute essayent-elles simplement de rechercher/apprendre/grandir/comprendre et espérer respirations profondes afin de  lutter encore et encore au travers des vents, à contre courant si nécessaire pour préserver le si peu d'humanisation des alentours.... de nos/mes alentours....

D'autres... seront tout le contraire.... elles se ressentiront "exister/vivre", mais jamais ne chercheront à savoir, comprendre, chercher explications, et ne feront aucun cheminement quelconque en leur voyage ici-bas...
Sans doute, est-ce moins tortueux.... sans doute qu'ainsi, elles évitent mutinerie en leur coeur, en leur esprit et leur âme, mais.... leur absence de sentiments offre naissance à l'indifférence,  à l'ignorance et à cette méconnaissance méprisante non seulement des autres, mais aussi d'elles même.... autrement dit... de ce que l'on nomme " la vie "...

L'on ne peut "être" sans penser.... mais l'on ne peut penser sans "être"......

 

commentaires

Un simple petit mot...

Publié le 10 Avril 2017 par Sans importance

Il nous est sans doute possible de mettre au grenier de notre mémoire certains faits, certaines choses vécues, mais ceci n'est jamais très loin de nous, puisque ce "tout" fait partie intégrante de ce que nous sommes ou de ce que nous devenons ensuite tout au creux...

Nous grandissons avec toute cette nourriture offerte, avec saveurs acidulées, saveurs sucrées, saveurs amères et il me semble, qu'il n'est aucune altération du goût, même des années plus tard....

Tout ce qui a été doux... l'est encore, mais... naissent alors épines qui n'étaient présentes....  et tout ce qui a été amer l'est encore aussi....

Il me semble.... que tout est pire en vieillissant....  tout simplement parce que nous voudrions pouvoir respirer encore les douces fragrances offertes en partage en nos vies, les revivre aussi fort, aussi intensément que naguère, mais ceci est impossible...
Ainsi...  sourire mélancolique se dessine sur nos visages, mais perles de pluie l'accompagne en ses randonnées des souvenirs de ces petits bouts de temps si précieux à notre coeur, à notre âme et en nos pensées...

La vie nous entraîne.... nous ballade.... nous malmène au hasard des vents...  restant maîtresse de nos jours, de nos nuits, et nous n'y pouvons rien n'y faire, ni freinage, ni accélération possible, nous ne pouvons mot dire.... nous pouvons tout juste.... "constater" et essayer de prendre conscience de ceci, afin de ne plus se dévier de nous-même, de pouvoir rester toujours "bien face au miroir", et.... faire du mieux que l'on peut.... avec tout.... envers tout... afin d'entacher le moins possible nos alentours, nos autres mais aussi "les autres"....

Ceci se nomme aussi.... " le respect "... et ce simple mot a grandes définitions en mon sens.... pas qu'une seule.... non, pas qu'une seule....







 

commentaires

.....

Publié le 8 Avril 2017 par Sans importance

Jamais feuille ou écran ne peut rester blanc tant mes pensées voyagent, sauf que.... parfois.... mes alphabets sont bien trop petits ou trop grands.... pour ainsi être dévoilés et les laisser emportés au hasard des vents, je ne saurais le dire vraiment...

Le "virtuel".... permet tant... ose tant.... permet tout.... ose tout..... permet trop.... et ose trop....
Pudeur est bien souvent absente.... ainsi que modestie...

Prétention est de sortie... ainsi que mensonge, hypocrisie, et l'on assassine ainsi les âmes, les gens, l'Amitié, l'Amour...

Est-ce loi du plus fort?... Nan... Loi du plus con me semble t-il....
Faut-il être bien stupide pour blesser sans penser aux conséquences issues de certains faits, certains mots, ou certains gestes sans sourciller....

Oui... je sais ce que certaines personnes lisant ceci vont penser....  " pas que dans le virtuel".... 
Il est vrai... Mais.... la différence entre le virtuel et la vraie vie..... c'est que lorsque blessures sont infligées bien en face " dans la vraie vie " ....   est que les gens alors ont des c...... à contrario du virtuel.... même si le résultat est équivalent en terme de souffrances réceptionnées aux maux ainsi en résultant....

 " Réparer ".... un être vrillé, fissuré, voir brisé est parfois impossible... ne l'oubliez pas....
Mais.... que ceci ne vous empêche pas d'essayer encore et encore, parce que.... " le plus pire" et l'inacceptable serait de ne pas tenter de remédier à vos/nos erreurs, vos/nos gâchis, vos/nos âmes seraient alors souillées à jamais....

commentaires

" Illusions "

Publié le 30 Mars 2017 par Sans importance

Observons-nous nos alentours comme nous devrions le faire?...

Regardons-nous, voyons-nous, ressentons-nous toutes ces petites ailes qui, portées de par le vent tournoient et virevoltent en nos plafonds?...

Parfois.... souvent même.... désir d'être l'une d'entre-elles, pour ainsi essayer de regarder le monde autrement que je ne le regarde, constate et ressens... 

Peut-être est-ce déraisonnable, inconcevable, et que mes navigations ne sont que divagations fantasmagoriques, mais il me plaît à penser rien qu'en fermant les yeux que..... quelquefois.... il m'est possible de déployer mes ailes en Dame Nature afin de n'y épouser que le plus doux, le plus serein, le plus vrai, avec l'essentiel, "mon" essentiel toujours tout au creux.... qui n'est "presque rien", mais tellement "tout"....

Mais.... ce qui est le plus doux, le plus serein, le plus vrai... est si léger, si fragile, que malheureusement, souffles du vent font que s'évapore rapidement cette magie se nommant aussi.... "illusion"...

commentaires

" Ciels noircis ...."

Publié le 22 Mars 2017 par Sans importance

Il me semble que oui....
Il me semble que  sans doute nous nous sentons "vides" parce que nous laissons des morceaux de nous dans tout ce que nous aimions, avons aimé ou aimons encore malgré l'absence.... 

Louis Ferdinand Céline, écrivait dans son ouvrage "Voyage au bout de la nuit" ceci :

" Je l'avais bien senti, bien des fois l'amour en réserve.
Y'en a énormément.
On ne peut pas dire le contraire, seulement, c'est malheureux qu'ils demeurent si vaches avec tant d'amour en réserve, ça ne sort pas, voilà tout.
C'est pris en dedans, ça reste en dedans, ça leur sert à rien, ils en crèvent en dedans, d'amour..."..



La "nature humaine" est bien désolante parfois.... souvent même.... oui, très souvent.... et pas qu'en Amour....
Quel gâchis que d'ainsi agir.... ce non respect des gens, des animaux, de la nature, d'un geste, d'un mot, d'un fait, d'une attention... "de tant, de tout", et de ce que l'on nomme la vie...

Est-il trop tôt ou trop tard pour qu'enfin nos esprits puissent s'entrebâiller pour qu'un peu de bon sens s'approprie tout cet espace resté vide....
Tous ces gâchis peuvent-ils être amoindris, est-il possible de recoller quelques morceaux brisés?.... Je ne sais.... mais sans doute que cela vaudrait la peine d'au moins essayer pour laisser passer un peu de lumière en nos ciels noircis....
 

commentaires

Publié le 21 Mars 2017 par Sans importance

Nous regardons... voyons.... observons les facettes de ce que l'on nomme la vie de manières toujours différentes, selon notre état d'esprit de l'instant, selon nos états d'âme, mais.... il me semble tout de même que nous ne pouvons jamais réellement épouser contenus....

En prendre lecture... oui....  puisque de toute évidence nous n'avons possibilité d'agir autrement et qu'il nous faut poursuivre lignes pour tenter d'en découvrir de nouvelles qui nous en apprendront un peu plus sur nous-même, sans pour autant nous en éloigner ni nous trahir...

Je ne sais comment "font" ces autres dont les pensées/réflexions parfois débordent tout autant que les miennes.... et si leur bulle est plus étanche que la mienne....

Ce sentiment étrange d'être issue d'un autre siècle, voir d'une autre planète, d'être "différente" en tant de points, n'est en aucun cas synonyme de supériorité, dédain, froideur, bien au contraire..... juste que... se ressentir ainsi n'est pas toujours très aisé... raison sans doute de cette bulle que j'improvise un peu à chaque jour pour refuge....

Tout à l'intérieur... j'y loge mes pensées, mon coeur, mon âme, mes jardins secrets, mes fleurs, mes épines, mes orties, les sourires que l'on m'offre, le bon, le mauvais,  les coups du sorts, les coups de poignard en plein coeur,  les vendanges et récoltes de mes semences désirées, et.... les "non désirées" aussi....
Je conserve le "tout".... les petits riens.... les immensités... parce que rien n'est jetable... et... rien ne s'efface en mon sang.... et j'essaye alors de "faire avec".... du mieux qu'il m'est possible de faire.... et même avec l'inacceptable.... oui... "faire avec".... tant qu'il m'est possible encore de le faire...
 

commentaires
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>